Tag Archive


Mise à jour gratuite de Windows 10 : mode d’emploi

Technologie : L’offre de mise à jour gratuite de Windows 10 a pris fin quelques années plus tôt, n’est-ce pas ? Peut-être pas. L’outil GWX a certes disparu, mais d’autres outils de mise à jour fonctionnent toujours. Voici comment obtenir une licence numérique valide.

Mise à jour 2 mai 2019 : Merci aux nombreux lecteurs qui ont continué à fournir des rapports de première main confirmant que cette procédure est toujours opérationnelle. La majorité des rapports des lecteurs confirment que cette mise à jour est bien encore disponible. Un petit nombre de lecteurs ont signalé que la mise à niveau échoue sur un PC Windows 10 avec un message d’erreur indiquant « Windows 10 Setup a échoué a valider la clé produit. »



Ce problème connu pouvait se produire même lorsque l’offre de mise à niveau gratuite était encore en vigueur. Cela affecte un sous-ensemble de PC Windows 7, et personne ne sait exactement pourquoi. Tous ceux qui ont signalé ce problème ont pu y remédier en utilisant l’une des procédures détaillées dans cet article de Microsoft MVP Kapil Arya : [FIX] La configuration de Windows 10 n’a pas réussi à valider la clé du produit. 

Personne n’ignore que l’offre de mise à jour gratuite pour Windows 10 a pris fin le 29 juillet 2016, n’est-ce pas ?

A cette date, Microsoft a officiellement stoppé le programme ‘Get Windows 10’ et, au soulagement de beaucoup, cessé d’imposer son outil GWX sur les PC d’innocents utilisateurs parfaitement satisfaits de leur version de Windows et dénués du désir d’en changer.

Le 30 juillet 2016, les notifications de mise à jour s’arrêtaient et l’app GWX commençait à disparaître. En théorie, cela signifiait que la seule façon d’obtenir Windows 10 consistait à payer.

Mais chose amusante, personne n’en a visiblement informé les gens gérant les serveurs d’activation de Microsoft. Ainsi, des mois après l’arrêt supposé de l’offre de mise à jour gratuite, vous êtes toujours en mesure de migrer vers Windows 10 depuis Windows 7 et 8.1, et de prétendre à une licence numérique gratuite, sans être forcé d’en passer par des épreuves.

Vous pouvez aussi monter de Windows 10 Home à Windows 10 Pro en recourant à une clé produit d’une précédente édition business de Windows 7, 8 ou 8.1 (Pro/Ultimate). Cela vous permet d’économiser 50 à 100 dollars auprès de votre fabricant si vous achetez un nouveau PC avec Windows 10 Home préinstallé.

Dans ce billet, j’aborderai les bases de la mise à jour Windows 10. Je parlerai également des problèmes de licence liés, qui sont (comme toujours) déroutants.

Comment migrer vers Windows 10 un ancien PC

Au cours des vacances, j’ai fait un nettoyage de fin d’année, y compris le recyclage d’un petit PC Intel exploité auparavant à temps plein dans le salon, en exécutant Windows Media Center sous Windows 7 Ultimate. Après avoir finalement débranché Media Center l’année dernière, j’avais remisé ce petit appareil sur une étagère.

L’utilitaire GWX n’avait jamais été installé sur ce PC, qui n’avait pas plus reçu la moindre offre de mise à jour Windows via Windows Update.

Dans le cadre de ce ménage numérique, j’avais décidé de migrer vers Windows 10 depuis Seven. Je m’attendais à ce que, une fois la mise à niveau terminée, le système échoue en phase d’activation et me réclame une clé de produit.

Imaginez ma surprise quand, à la place, c’est l’écran suivant qui s’est affiché.

J’ai confirmé la même séquence sur deux machines virtuelles distinctes, les deux créées de zéro avec des installations pleinement activées de respectivement Windows 7 et Windows 8.1. Si vous disposez d’un PC tournant sous une copie « authentique » de Windows 7/8/8.1 (correctement autorisée et activée), vous pouvez suivre les mêmes étapes que moi pour obtenir Windows 10.

Pour commencer, rendez-vous sur la page Web Download Windows 10 et cliquez sur le bouton de téléchargement de l’outil. Une fois le téléchargement bouclé, lancez Media Creation Tool.

Si vous avez téléchargé Media Creation Tool sur la machine que vous prévoyez de mettre à jour, et que vous envisagez une mise à jour uniquement sur ce seul PC, alors vous pouvez choisir l’option « Mettre à jour ce PC maintenant ».

Si vous voulez exécuter l’utilitaire sur différents PC, ou si vous souhaitez plus de souplesse, choisissez la seconde option et sauvegardez les fichiers d’installation sur un support USB ou comme un fichier ISO.

Le téléchargement achevé, montez le fichier ISO ou ouvrez le support flash dans l’explorateur Windows et lancez le paramétrage.

Ensuite, suivez les consignes à l’écran pour compléter la mise à jour. Il ne vous sera pas demandé de clé produit, et quand l’upgrade sera finalisé, vous détiendrez une licence numérique de Windows 10, que vous pouvez confirmer dans Settings > Update & security > Activation.

La licence électronique est liée au terminal, ce qui signifie que vous pouvez à tout moment formater le disque et réaliser une nouvelle installation complète de la même édition de Windows 10. Il ne vous sera pas demandé de clé produit, et l’activation est automatique.


Votre licence est-elle valide ?

Et maintenant la grande question : cette mise à niveau vous permet-elle de prétendre à une licence valide ?

L’offre « mise à niveau gratuite » était toujours accompagnée d’un langage qui était, pour le dire poliment, un peu tordu. Et les déclarations concernant la fin de cette offre sont également vagues. Voyez par exemple les réponses que j’ai mises en exergue ici sur Microsoft Windows 10 Upgrade FAQ:

C’est une langue très étrange. La mise à niveau gratuite via l’application Get Windows 10 a pris fin le 29 juillet 2016. De même, la discussion sur les clés de produit indique qu’une clé sera nécessaire pour que cet outil fonctionne (ce qui est faux), mais pas un mot en revanche sur la licence.

Et contrairement au sournois label « Genuine Windows » des anciennes mises jour, les écrans d’activation de Windows 10 confirment spécifiquement l’existence d’une « licence électronique ».

Quoi qu’il en soit, l’offre de mise à niveau gratuite a été prolongée, indéfiniment, au moins pour les personnes qui utilisent des technologies d’assistance. La FAQ sur une page distincte l’appelle même une « extension d’offre de mise à niveau gratuite » et indique clairement qu’elle ne se limite pas à des technologies d’assistance spécifiques.

Personnellement, je suis un utilisateur régulier d’une technologie d’assistance, Magnifier, intégrée à Windows, qui peut être déclenchée en appuyant sur la touche Windows + signe plus. Cela me rend éligible à une mise à niveau gratuite sur tout périphérique que j’utilise. Cliquez sur le bouton Mettre à niveau maintenant sur cette page pour lancer un assistant de mise à niveau qui est fonctionnellement identique à celui utilisé par l’ancienne application GWX.

Il s’agit, je pense, d’un fort encouragement, conçu pour permettre facilement à n’importe qui d’effectuer une mise à jour vers Windows 10 tout en apaisant les partenaires OEM qui n’étaient pas trop heureux que l’accent soit mis sur les mises à jour plutôt que les nouvelles ventes de PC.

Bien sûr, je ne suis pas avocat, et cet article n’est pas un avis juridique. Mais je dirai que je suis personnellement confiant dans l’activation de mon PC récemment mis à jour.

Article original : https://www.zdnet.fr/actualites/mise-a-jour-gratuite-de-windows-10-mode-d-emploi-39846758.htm

 

[Cybersécurité] Le célèbre site pirate Zone Téléchargement a été fermé par la gendarmerie

Site pionnier du peer-to-peer illégal, Zone Téléchargement a connu ses dernières heures de gloire. La gendarmerie nationale a annoncé sur Twitter sa fermeture à compter du 28 novembre. 

Catastrophe chez les (nombreux) adeptes du téléchargement illégal : ils ne pourront plus faire appel à la célèbre plateforme française. Solidement installé comme le 11e site le plus visité en France, Zone Téléchargement permettait aux internautes d’accéder gratuitement à une multitude de séries, films, jeux vidéo… la liste est longue.


Une terrible “Error 522” est donc à présent visible pour quiconque tenterait d’accéder au site. Alors qu’on frôle le deuil national chez certains, la gendarmerie nationale s’est tout de même félicitée pour ce qui s’avère être une belle prise : en ligne depuis 2011, le site aurait généré près de 75 millions d’euros de préjudice avec son immense annuaire de liens en téléchargement direct.  Un travail d’enquête effectué en tandem par la SR (Section de Recherche) de Toulouse et la C3N (Centre de lutte contre les criminalités numériques) a été nécessaire pour débusquer les responsables de Zone Téléchargement, puis mettre le site hors-ligne. Un grand pas en avant pour les forces de l’ordre 2.0, et de nombreuses larmes sur nos joues.

Dans le cadre d’une enquête menée par la section de recherches de Toulouse avec l’appui du Centre de lutte contre les criminalités numériques, le site « Zone Telechargement » a été fermé.

Préjudice estimé à 75 M €.

Plus d’informations sur http://www.konbini.com/fr/tendances-2/celebre-site-pirate-zone-telechargement-ferme-gendarmerie/


Test Synology DS1515+ : Toujours parmi les meilleurs NAS du marché

Test Synology DS1515+ : Toujours parmi les meilleurs NAS du marché

Les 5 baies en façade peuvent accueillir des disques durs et un SSD en complément pour accélérer la lecture et l'écriture des fichiers. (crédit : D.R.) Les 5 baies en façade peuvent accueillir des disques durs et un SSD en complément pour accélérer la lecture et l’écriture des fichiers. (crédit : D.R.)

Bien connu pour son système d’exploitation DSM particulièrement réussi et enrichi par un grand nombre d’applications, Synology a renouvelé un de ses best-sellers, le NAS cinq baies avec le DS1515+.

Le marché du NAS se partage historiquement entre les grands fournisseurs (EMC, NetApp, HP ou encore Dell) avec des solutions de plus en plus étoffées et des acteurs asiatiques très présents en entrée de gamme (TPE et PME) et sur le grand public. On retrouve Synology, Qnap, Western Digital ou encore NetGear sur ce créneau en forte croissance. Nous nous sommes intéressés à un produit populaire chez Synology, le DS1515+ (700€ HT sans disque dur) destiné aux PME ou aux petits groupes de travail qui présente comme principale particularité de pouvoir accueillir en façade jusqu’à cinq disques durs (3,5 ou 2,5 pouces) ou quatre disques durs et un SSD. Par rapport au modèle précédent le DS1512+ équipé d’un processeur Intel Atom D2700 (double cœur à 2,13 GHz), il repose sur une puce Atom C2538 (quatre cœurs à 2,4 GHz) avec un maximum de 6 Go de RAM (2 livré en standard). Les performances connaissent une progression significative d’autant que ce NAS arrive avec quatre ports Ethernet Gigabit RJ45 associé à la technologie Link Aggregation. Il n’est ici pas question de transformer les quatre lignes en une seule, mais de permettre à quatre utilisateurs sur le même réseau de profiter d’un accès Gigabit avec un bon commutateur.

AdTech AdLes autres connecteurs présents sont de type USB 3.0 (quatre ports) et eSATA (deux ports) pour ajouter des unités de stockage externe (disque dur ou extension DX513 avec 5 baies). Dommage, dans cette configuration, un SSD n’est pas utilisable en cache, il est nécessaire de l’installer en interne pour bénéficier d’un espace tampon et accélérer la lecture et l’écriture. Le DS1515+ peut donc accueillir 5 unités de stockage gérées par l’Hybrid Raid de Synology à partir de l’interface du DSM (Disque Station Manager). Un des points forts de Synology aujourd’hui en version 5.2 (une 6 vient d’arriver en version RC). On trouve un équivalent du RAID 1 et 5 avec quatre disques durs, et l’ajout d’un SSD en cache améliore les performances. Le DSM gère automatiquement cette mémoire tampon et recommande même une taille en fonction de l’espace stocké. Avec 18 To, l’outil de Synology recommande 500 Go environ en cache. La gestion du stockage est très fine (bad blocs et température des disques durs) et la reconstruction possible mais toujours un peu lente en cas de panne matérielle.

Passerelle vers Amazon Glacier et OVH

Un des points forts de Synology est sans conteste son système d’exploitation DSM – sur base Linux – avec les nombreuses applications proposées sur sa plate-forme web. Antivirus, messagerie, serveur audio-vidéo maison mais aussi iTunes ou Logitech, sans oublier les nombreux connecteurs de Cloud Sync pour sauvegarder et synchroniser ses fichiers avec les plates-formes cloud d’Amazon (Glacier et Storage), de Google ou d’OVH. A l’usage, cette dernière option est tout simplement indispensable avec une bonne liaison fibre optique pour régulièrement sauvegarder ses données sur une plate-forme en ligne. On aimerait simplement un peu plus d’options et de souplesse dans la gestion des fichiers et des sauvegardes. Avec Amazon Storage par exemple, c’est tout ou rien, mais l’attrait du prix l’emporte au final (60$ par an pour une capacité de stockage illimitée sur Storage). Synology propose également des fonctionnalités particulièrement intéressante pour les entreprises – et rarement disponibles dans cette gamme de prix – comme la synchronisation en temps entre deux NAS – un actif et un passif – avec basculement en cas de panne. La sécurité n’est pas un parent pauvre avec un chiffrement optionnel AES-IN qui exploite les ressources de la puce fournie par Intel.

Les deux ventilateurs de 80 mm savent se montrer discrets.

Les fonctions multimédias n’ont pas été oubliées mais elles intéresseront les powers users à la recherche d’un NAS domestique capable de servir de serveurs de fichiers et de transcoder des vidéos HD pour les envoyer vers un téléviseur UPNP. Une brochette d’app pour iOS et Android permet également d’accéder aux ressources de ce NAS depuis un smartphone ou une tablette.

Windows 10 gratuit pour les utilisateurs de Windows 7 à 8.1

Windows 10 gratuit pour les utilisateurs de Windows 7 à 8.1

Le navigateur Spartan de Microsoft sous Windows 10 permet de prendre des notes et de les partager. (crédit : D.R.) Le navigateur Spartan de Microsoft sous Windows 10 permet de prendre des notes et de les partager. (crédit : D.R.)

A l’occasion d’un webcast mercredi, la firme de Redmond a fait savoir que la mise à jour vers Windows 10 sera gratuite la première année pour ceux qui possèdent des licences Windows antérieures. Microsoft en a profité pour présenter les dernières avancées pour Cortana et son navigateur supportant les annotations.

C’est la seconde fois en moins de 4 mois que Microsoft lève le voile sur Windows 10. Une preuve de plus, s’il était encore nécessaire de le prouver, que l’éditeur joue gros et fonde de grands espoirs dans la prochaine mise à jour majeure de son OS. Passées les traditionnelles salves de chiffres (3 millions de téléchargements de la  bêta de Windows 10 proposée via le programm Windows Insiders, 650 millions de clients qui ont basculé de Windows 7 vers Windows 7 Update 1 et 200 millions vers Windows 8.1…), la firme de Redmond est ensuite entrée dans le vif du sujet.

En annonçant que Windows 10 sera gratuit pour les utilisateurs de Windows 7, 8 et 8.1 mais également les utilisateurs de terminaux sous Windows Phone 8.1), Microsoft a  réussi à souffler le chaud et le froid. Tout d’abord parce que l’éditeur a minoré son annonce en précisant que la gratuité de cette mise à jour sera limitée à la première année. Autrement dit, il faudra passer à la caisse les années suivantes… Ensuite, la déception est grande pour ceux qui s’attendaient à une gratuité pour tous, c’est à dire ceux qui ont soit une version antérieure à Windows 7, soit ceux qui tout simplement achètent un PC embarquant Windows 10. Microsoft n’a donc pas, pour l’heure, prévu de geste particulier pour ces derniers.

Cortana très bien intégré à la barre des tâches de Windows 10

La firme de Redmond a également présenté quelques nouveautés concernant Windows 10. Outre le vrai retour du Menu Démarrer, déjà annoncé en septembre dernier, d’un centre de notification (Action Center) rénové permettant par exemple d’éteindre rapidement WiFi et/ou Bluetooth ou encore la possibilité de basculer en mode tablette très rapidement lorsque le clavier ou la souris est déconnecté, on retiendra surtout l’intégration de Cortana. Force est de constater que l’éditeur ne s’est pas contenté d’un simple copier-coller de la version pour terminal mobile de son assistant vocal. L’outil est bien intégré à la barre des tâches des PC et tablettes pour chercher des documents aussi bien en local que dans OneDrive.

Une démonstration de Windows 10 sur une tablette inférieure à 8 pouces a été effectuée afin de montrer une nouvelle fois sa capacité d’adaptation à toutes les tailles d’écran. Dictée vocale, possibilité de basculer dans une conversation entre SMS, Skype et d’autres apps de messagerie ou encore synchronisation des notifications entre PC et terminal mobile sont désormais de la partie. On n’oubliera pas non plus d’évoquer la version d’Office pour terminaux mobiles qui se présente (cette fois c’est sûr) comme une réplique bien adaptée aux écrans de petite taille, mais surtout le projet Spartan, un navigateur qui permet de prendre et de partager des notes et qui n’est pas exclusif aux terminaux tactiles ou équipés de stylets.

Windows 10 : Tout savoir sur le dernier OS de Microsoft

Windows 10 : Tout savoir sur le dernier OS de Microsoft

Windows 10 signe le retour officiel du menu démarrer, disparu avec Windows 8/8.1. (crédit : D.R.) Windows 10 signe le retour officiel du menu démarrer, disparu avec Windows 8/8.1. (crédit : D.R.)

Avec son dernier système d’exploitation Windows, Microsoft espère bien faire oublier l’échec de Windows 8/8.1. Lancé le 29 juillet 2015, Windows 10 a été conçu pour être utilisé sur tous types de terminaux, allant des tablettes, aux smartphones, en passant par les PC portables, hybrides et de bureau.

Windows 10 est arrivé en version finale le 29 juillet 2015 dans 190 pays. Une période de l’année qui rompt avec les lancements à l’automne des précédents OS de Microsoft Windows (8, 7, Vista, XP….). Contrairement à Windows 8.1, Microsoft a clairement positionné d’entrée Windows 10 comme un OS ciblant les entreprises et pas seulement le grand public. Courant novembre, Microsoft a proposé une mise à jour importante de son dernier OS, Threshold 2, qui a notamment permis de résoudre plusieurs bugs et ajouté des nouvelles fonctions à Cortana.

La version définitive de Windows 10 est arrivée notamment après la Build 10041, lancée en mars 2015, qui proposait parmi les dernières fonctions une gestion améliorée des bureaux virtuels mais également l’intégration de Cortana en version française. Parmi les dernières lancées, on notera aussi la 10122 dont les performances du navigateur Edge ont été revues à la hausse.

Tarification

La migration vers Windows 10 est gratuite pour les détenteurs de licences Windows 7 et Windows 8/8.1 grand public et pro à condition de la réaliser dans l’année qui suit le lancement du prochain OS de Microsoft. Une disposition qui permet aux personnes ayant migré dans ce délai de bénéficier gratuitement des prochaines mises à jour de Windows 10. Pour les autres, il faut compter 135 euros pour la version Famille et 279 euros pour la Pro, un tarif bien plus élevé que les 199 dollars demandés par la firme de Redmond aux utilisateurs américains.

La migration vers Windows 10 est quoi qu’il en soit payante pour toutes les organisations pour les organisations qui sont détentrices des licences Windows 7 Entreprise et 8/8.1 Entreprise et également pour les utilisateurs de RT/RT 8.1. Les détenteurs des versions Windows 7 Entreprise et 8/8.1 Entreprise (mais également RT/RT 8.1) sont ainsi facturés pour cette montée de version. Pour les entreprises ayant opté pour un contrat de licences en volume (Software Assurance), la mise à jour sera automatique, et pour celles qui n’en ont pas, il faut aussi passer à la caisse.
Windows 10 Technical Preview Janvier 2015

Sur son site, Microsoft accompagne pas à pas les utilisateurs souhaitant passé à Windows 10.

Caractéristiques 

Le dernier système d’exploitation de Microsoft a été entièrement refondu. Objectif : permettre aux développeurs de créer une app universelle en mesure de tourner sur tous les types de terminaux (PC, tablettes, smartphones…) sans avoir besoin de la réécrire. Outre les terminaux classiques (PC, smartphones et tablettes), Windows 10 devrait également être taillé pour l’Internet des objets, en tant que plateforme pouvant tourner au travers d’un grand nombre d’environnements où le recours à des ressources de calcul va être important, comme l’a indiqué fin 2014 le PDG de Microsoft, Satya Nadella.

Atouts

Parmi les différentes fonctionnalités et innovations de Windows 10, on trouve : des commandes tactiles renforcées prenant en charge trois doigts, un système de gestion de fichiers OneDrive amélioré, le support du container .mvk dans Windows Media Player, des nouvelles combinaisons de touches pour lancer la Task View ou le Bureau, pour basculer vers la précédente app utilisée ou encore ouvrir la recherche. Windows 10 proposera en outre deux navigateurs : Internet Explorer 11 mais également Spartan (premières images du futur navigateur), qui sera celui activé par défaut. Ce dernier se caractérise par une conception tournée 100% vers le tactile intégrant une fonction native de prise de notes et la possibilité d’adjoindre des extensions pour l’enrichir (donner des codes couleurs spécifiques aux onglets, répertorier les favoris d’une nouvelle façon, archiver en local les pages web…).

Microsoft a en outre annoncé deux nouvelles fonctions de sécurité : Hello et Passport. La première permet à l’utilisateur de s’authentifier via de la reconnaissance biométrique (visage, empreinte digitale et iris). Tandis que la seconde consiste à permettre de s’identifier pour accéder à des applications et des contenus en ligne sans saisir de mot de passe via une technologie de clé asymétrique.

Réversibilité vers Windows 8.1 ou 7

Pour faciliter la vie des utilisateurs de Windows 7 et 8.1 très attachés à leurs systèmes d’exploitation, le système de mise à jour de Microsoft leur permet, jusqu’à 30 jours après la mise à niveau, de retrouver leur ancien environnement de travail. Une fonction utilisée par de nombreux utilisateurs qui ont pu rencontrer certaines déconvenues.

Services de déploiement pour l’entreprise

Microsoft accompagne Windows 10 de deux services de déploiement pour les entreprises :

Long Term Servicing branches : accès aux mises à jour de sécurité et correctifs de vulnérabilités critiques. Possibilité d’utiliser WSUS (Windows Server Update Services) pour mieux contrôler la fourniture des mises à jour et des correctifs de sécurité via leur système d’administration existant, tel que System Center Configuration Manager ou Windows Update.

Current branch for Business : accès aux mises à jour de sécurité et correctifs de vulnérabilités critiques et aux nouvelles fonctions, dont la qualité et la compatibilité applicative a été certifée, pendant la durée du support normal (5 ans) ou étendu (10 ans). Possibilité de choisir la méthode de mise à jour : Windows Update ou WSUS.

Des millions de terminaux Android (dont le vôtre) menacés par une faille critique

Des millions de terminaux Android (dont le vôtre) menacés par une faille critique

La faille touche tous les smartphones Android fonctionnant avec un noyau inférieur à la version 3.18 c’est à dire la majorité des terminaux en circulation.

Bouygues Telecom : la mauvaise surprise du forfait 20 Go à 3,99 euros

smartphone en main

cc kaboompics.com

Bouygues Telecom propose à son tour un forfait data à moins de quatre euros, mais le prix de la carte SIM a été multiplié par 10 en 24 heures. Explication.

A ce tarif, disponible uniquement en ligne sur le site de l’opérateur, il faut donc ajouter le prix de la carte SIM et le consommateur peut choisir de faire porter son numéro de téléphone actuel ou non.

A noter que les personnes déjà clientes de Bouygues Telecom bénéficient d’un tarif encore plus bas : l’ouverture d’une deuxième ligne avec ce forfait ne leur coûte que 1,49 euro.

Source :
Bouygues Telecom